Documents et articles pour le développement personnel et du couple

L'idée que le client est un thérapeute est intéressante car il participe de son autonomie. 

L'on peut passer des années à "réparer" et l'on peut passer un peu de temps à accepter et à accueillir ce qui a été.

Faut-il des années pour s'accepter ou quelques séances ?

Aussi de nombreux articles concernant la personne et le couple son présents ici >>>>

 

Pour comprendre ce modèle de Carlo Moïso, François délivré nous raconte l'histoire de Doudou-la-gentille

Le héros : cela aurait pu être : Zorro, le garant de la Justice, Le Joker sans foi ni loi etc ....

Autant de personnages qui peuplent notre imaginaire

Le héros (identité héroïque). 

Parfois, l’être humain à l’âge adulte éprouve une certaine nostalgie : comment « tomber le masque » et redevenir Prince ou Princesse ? Il aimerait bien, mais se souvient que le Prince fut autrefois vulnérable et blessé. Comment refaire confiance aux autres ou au monde qui l’ont si cruellement trahis ? L’adulte se prend alors à rêver d’un personnage mythique, un héros si brillant qu’il éblouirait ce monde ingrat. Ah ! revêtir un habit si éclatant que personne n’oserait plus se moquer du crapaud ! En devenant ce preux chevalier ou cette magnifique souveraine, on serait invincible. Le héros peut réussir, mais s’il méconnaît la réalité, il devient un « chevalier de fer blanc » et tombe de cheval. Par terre, coassant et ricanant, son crapaud l’attend.

L’identité réaliste.

Tournant le dos à l’utopique espoir de guérir ses vieilles blessures, l’être humain accompli a mis son crapaud en cage. Il entend son coassement, mais cela ne l’empêche plus de dormir. Il sait mettre son masque lorsque c’est nécessaire, mais sait aussi l’ôter. Libéré des automatismes, il adopte des attitudes autonomes qui permettent à son Prince de réaliser ce qu’il a envie de réaliser et d’être qui il est en tenant compte du monde environnant. Bien inséré dans la réalité, il choisit entre les multiples options que lui propose la vie. Parfois même, un concours de circonstances lui permet de déployer le meilleur de lui-même, son « génie ».