ENTRE DETERMINISME ET AUTONOMIE

Nature humaine, Condition humaine : chacun de nous fait face à des constantes biologiques et à des aspirations

L'univers de Guy Corneau, psychanalyste junguien, est une mine de réflexions sur les schémas, et la persona, Eric Berne est talentueux lorsqu'il parle du cylindre à musique car nous répétons à l'envie même des comportements stupides et mortifères, Henri Laborit nous explique comment se comportent les rats en cas de stress et dans le film Mon oncle d'Amérique l'on voit des humains se comporter à l'identique, enfin, le livre de Jean-François Marmion Psychologie de la connerie nous interpelle sur les histoires que nous nous racontons pour expliquer nos comportements.

Sur France Inter, une émission qui pourrait faire le lien entre les auteurs cités :

« Les vrais ressorts de la nature humaine

 En dépit de leur différence et de leur diversité, existe-t-il vraiment des caractéristiques communes, un noyau identique, à tous les hommes et à toutes les femmes, depuis la nuit des temps, quelque soit leur origine sociale, ethnique, leur croyance religieuse ou philosophique, leur condition économique…

Existe-t-il une nature humaine, qui rassemblerait le président Trump, un agriculteur de Corrèze, une assistante sociale à Dakar, un instituteur finlandais, un mendiant de Mumbaï ou un milliardaire de Shangaï ?

Et devrait-on plutôt parler de condition humaine plutôt que de nature humaine ?

Et s’il existait bel et bien une nature humaine quelles seraient ses lois fondamentales.

Comprendre ces lois de la nature humaine, les bases du comportement humain nous permettrait de mieux vivre avec soi et avec les autres, de mieux gérer nos relations.

C’est la thèse de notre invité, l’Américain Robert Greene qui propose dans son nouveau livre, 18 lois de la nature humaine. »