Un cas de coaching

 “Un problème sans solution est un problème mal posé.”

Parfois les personnes restent à subir une situation inconfortable car elles n'écoutent pas leur "vrai besoin" ou si elles le font, anticipent un éventuel conflit avec les autres

les joies du train.jpg

Quelques information préalables : Le réel

Samedi 15 juin, je prends le train pour Rouen à 7h51 pour quelques séances de travail. Je me place derrière les places qui sont au premier plan, sorte de sofas occupés par un groupe de femmes.

Selon mon envie, j'allais lire ou ne rien faire, voir dormir un peu.

Le groupe de femmes, parle fort car il occupe un espace "assez ample" pour un train. Leur discussion concerne tantôt ce qu'elles ont mangé ou la voisine qui, suite à un courant d'air, pue, même si elle rend service.

Mes sentiments écoutant ce chahut : agacement, colère, sourire, et, bientôt, une sensation m'indique que si je n'agis pas, il est probable que le stress en moi provoque "un passage à l'acte" car mon objectif n'était pas de les écouter !

Comment ai-je trouvé la solution ? en éliminant :

Injonctions-messages-contraignants.jpg

  • aller les voir et leur demander de parler plus bas ? (solution qui dépend de l'autre)
  • chercher dans les textes de lois en interpelant le contrôleur pour les faire taire ? (solution externe qui ne dépend pas de moi)
  • parler plus fort et entrer dans un jeu psychologique  "vous manquez de respect et vos paroles sont nulles" ? oui, mais action bien loin de mon objectif de dormir ou de ne rien faire ! je serais entrée dans un jeu de type "battons nous" ! (solution qui dépend du plus fort)
  • etc ...

Ce que j'ai fait pour poser le problème ? (l'action est importante, sinon le stress prend le dessus !)

  • Quel est mon besoin ? (m'écouter dépend de moi) : Je souhaite de la sérénité, du silence et du calme
  • Confronter mes freins (ça dépend de moi) : que vont elles penser ? ne suis je pas égoïste ? ne rien faire après tout "tu peux bien supporter" ce bruit pendant 50 mn ...

Le problème : chercher un endroit calme et silencieux

maitre-yoda.jpg

  • J'avais ma solution et donc je me suis levée pour changer de wagon (il faut dire que mon cerveau, encore plein de ressources, a pu enregistrer que le contrôleur disait à des personnes où trouver de la place en ce week end d'Armada à Rouen - chose impossible pour les neuronnes d'enregistrer l'info si le stress a pris place!)

Notre équilibre interne est un besoin fondamental, systémique. En tant que coach, il me semble important d'aider nos clients à être en contact avec leur besoin profond lorsque nous écoutons leur demande pour ne pas se tromper d'objectif dans la séance de coaching.

Pour aller plus loin

L'éloge de la fuite : ICI >>

Un repas avec Laborit