Vincent Lenhardt : L'alliance dans le coaching

null

Le métier de coach selon Vincent Lenhardt, Coach, superviseur, Pionnier de la formation Coach and Team

L'alliance des Princes

Au Coeur de la Relation d'Aide

Dans ce livre, Vincent Lenhardt partage ses réflexions et son expérience mettant en lumière les concepts clés qui soutiennent sa pratique.

Un extrait

Ainsi, en situation professionnelle, chaque personne vit l'ambiguïté d'être - et d'avoir conscience d'être - en même temps "objet de production", autrement dit l'une des composantes d'un système plus vaste construit et organisé pour produire, et comme tel, élément remplaçable, contrôlable, soumis à des objectifs, ds contraintes et des impératifs de performance; et "sujet en croissance", à savoir un être humain unique, responsable de ses choix et de sa vie personnelle et professionnelle, libre au-delà des contraintes, des problèmes et des contradictions rencontrés


..... 

sur un plan horizontal : Le coach, accueillant la personne accompagnée, doit être en mesure de balayer avec elle, dans son champ de vision, aussi bien les éléments "objectifs" de son contexte (dans le cas d'un dirigeant d'entreprise : la réalité stratégique de l'entreprise, son positionnement, les modes de management et d'organisation, la fonction et les responsabilités du dirigeant, etc.), que les problèmes relationnels, ses enjeux psychologiques personnels, ses aspirations à donner du sens à son action, etc.

null

sur un plan vertical : chaque personne accompagnée se trouve dans une situation qui l'amène à prendre des décisions, à gérer un contexte plus ou moins favorable, à éprouver du stress, etc. Mais en même temps, elle vit cette situation avec tout son être. Il s'agit donc de prendre en compte ses comportements (sa capacité de communiquer, ses façons d'être et d'agir avec les autres, etc.), ses attitudes (c'est à dire son système de représentations, ses croyances et ses valeurs, etc.), ainsi que sa structure psychologique profonde que le coach n'est pas là pour traiter directement, mais qu'il se doit d'accueillir (cette partie de la personne que j'appelle le "Prince" ou la Princesse")

.....

La frontière entre psychothérapie et coaching peut sembler ténue, elle n'en est pas moins réelle. ..... 

La pratique du coaching, tel que je l'exerce et tel que je m'efforce d'en transmettre la pédagogie, découle très directement de ce postulat : elle repose sur une ouverture vers cette dimension du "Prince" présente à la fois chez le coach et le coaché, dans

null

la relation qu'ils instaurent. 

.... La reconnaissance d'un espace irréductible dans lequel la personne peut fonder ses choix de vie et trouver les ressources, l'énergie nécessaire au changement dans le dépassement de soi, sous-tendent également tout le travail de co-construction.

Au coeur de la démarche, on retrouve une gestion de la relation d'aide visant non seulement à rétablir les capacités d'identité (d'affirmation de soi) et d'altérité (d'entrée en relation avec les autres), mais à travailler sur ce que le milieu psychanalytique tente aujourd'hui de théoriser sous le nom de "troisième topique". A savoir l'espace de l'intersubjectivité, en tant que lieu de construction de l'autre par soi-même et de soi-même par l'autre. Il s'agit de sortir d'une logique selon laquelle l'accompagnateur (le coach, le thérapeute, voire le manager ....) détiendrait la solution pour son client, ou bien le client aurait lui-même cette solution.

Vidéos et livres